Médiation active et pratiques d'intermédiaires sur le marché du travail

La Chambre Emploi Formation a organisé dernièrement 3 groupes de travail à propos des pratiques d’intermédiation sur le marché du travail concernant le public des peu qualifiés et les NEETs. Deux orateurs nous ont fait part de leurs dernières recherches en matière de médiation active. Nicolas Farvaque (ORSEU* - Lille) a présenté un rapport d’étude se concentrant sur les pratiques des intermédiaires de 5 territoires français en termes, notamment, de capacité de négociation, de constitution d'équipes et de méthodologies de repérage des jeunes. Anne Fretel (Université Lille 1, CNRS* et IRES*) nous a proposé un module de réflexion-formation sur le thème : "Entreprises et intermédiation : quelle posture ?"

Il a également été question du groupe Tarmac (DGEFP* - France) qui a développé le concept de "médiation active" qui entend transformer simultanément les deux demandes : celle du travail qui provient de l'entreprise et celle de l'emploi émanant d'un individu en projet professionnel.

Quelques pratiques probantes ont étayé les échanges avec le panel de professionnels présents à ces 3 rencontres : le travail versus accompagnement comme facteur d’insertion, la dichotomie employabilité/employeurabilité, les ressources du collectif et l’exploitation des savoirs constitués sur le fonctionnement du marché de l’emploi local.

Le suivi de ces échanges aura lieu lors du prochain séminaire organisé par la MIREC, en partenariat avec l’IBEFE Hainaut Sud.